Une douche à l’italienne, c’est quoi ?

Leroy Merlin

Entièrement carrelée, son receveur, un panneau rigide avec siphon intégré, est invisible, dissimulé dans le sol.
On aime : son côté épuré. Recouverte du même carrelage que le reste de la salle de bains, avec une paroi vitrée ou ouverte, elle crée une sensation d’espace et de bien-être.
Mais attention : à l’étage d’une maison ou en appartement, il faut surélever l’ensemble de la salle de bains ou créer une marche, à défaut de pouvoir creuser la dalle pour l’évacuation.

C’est pour vous si : vous avez un bon budget : en moyenne 600 € hors pose rien que pour le sol (système encastré + revêtement). Soyez soigneuse, les joints s’encrassent vite.

Un receveur classique, c’est quoi ?

Aquarine

Ce bac antidérapant à poser au sol assure l’évacuation de l’eau. En acrylique, céramique ou résine, il multiplie les styles et les formats.
On aime : sa mise en œuvre moins compliquée et sa facilité d’entretien. Tendance, les modèles extra plats sont fins et sans rebords : à adopter pour un design minimaliste.
Mais attention : la pose à fleur de sol, possible avec certains modèles, est aussi contraignante qu’avec une douche à l’italienne (rehausse pour intégrer la plomberie).
C’est pour vous si : vous rêvez d’une douche à l’italienne sans les contraintes de pose et d’entretien. Misez alors sur un modèle extraplat, c’est un bon compromis.

Merci à Mathilde Veillard de l’enseigne Envie de salle de bain.